//
vous lisez...
Billet d'humeur

24juin : Les alpiers -> Mijavols

Réveil dans le tipi.

Le tipi - en face de l'étendu de la vallée et les monts Lozère.

J’ai pas du tout bien dormi. Vers 4h, je me suis réveillé trempé de sueur. Pas très agréable. Toilette rapide et petit déjeuner avec les 4 autres hôtes. Je suis le dernier a partir car je prends toujours mon temps le matin. Je retrouve sur le chemin les deux femmes âgées au bout d’une heure. Je me fais la grande montée des monts Lozère.

la montée pour les monts

Et j’arrive au sommet de Finiels. Il y a énormément de vent.

Beaucoup de vent - pause de conquérant!!!

Au sommet je fais une pause dans l’abri de pierres et c’est là que je retrouve mes colocataires de tipi. Nous partageons nos encas de la matinée. Ils repartent devant, je prends mon temps une nouvelle fois. Je les retrouve en chemin 30mn plus tard et nous restons ensemble à marcher. Nous trouvons une belle pâture et nous installons pour picniquer. Vue magnifique sur le village de Finiels et sa vallée. Suite du chemin jusqu’à le pont-de-Montvert. Mes colocataires prennent le minivan qui les ramène à leur point de départ. Le chemin est fini pour eux. Ils auront marché 3 jours. Lui aurait aimé continuer et marcher plus vite. Elle en a assez… Moi, j’en veux plus. Je n’ai pas envie de rester dormir ici. Je veux continuer. Il est 15h. Je téléphone au prochain gite. REPONDEUR. J’hésite. C’est le seul avant Florac. S’il n’y a pas de place, il faudrait que je marche 15 km de plus. J’y vais, j’y vais pas??? 15h30, c’est trop tôt pour s’arrêter. Je repars. Le chemin est vide. Personne ne part si tard car l’étape normale est une étape de 23km. J’ai le sentiment de faire une chose défendue. Calme, tranquillité et petite interrogation sur le gite du soir. Je me régale. J’adore marcher en fin de journée. Le soleil est moins chaud, la montagne semble plus calme. Mon IPhone ne capte pas toujours. Dés que je le peux, je repasse un coup de fil au gite. Toujours le répondeur. Le chemin grimpe dans la montagne et le foret. C’est vraiment beau. Enfin le carrefour qui indique le gite (il est 3,5km hors du sentier), je rappelle. Enfin une réponse: le fils. Le gite est complet.. Et rien avant Florac. Qu’est ce que je fais? J’insiste un peu. Le fils dit: venez, on trouvera une solution. J’arrive. Le gite est réservé par un groupe qui vient pour un mariage. Par contre, je peux planter ma tente. Si j’attends 20h30, je pourrai avoir un diner. Top. J’ai la sensation pendant le diner d’être vraiment chez l’habitant. La fermière gère toute la maisonnée et la ferme en donnant l’impression de ne jamais sortir de sa cuisine. Elle finit ses confitures d’abricot pendant que je dine. Nous parlons. Elle est impressionnée par mon projet et je sens que cela l’amuse. Elle trouve que je marche trop vite et que je ne savoure pas assez les paysages. Elle a sans doute raison… Course au rendement comme d’habitude? Peur d’être quelque part avec rien à faire? Actif pour éviter de  penser? Sur ces interrogations je vais me coucher dans ma petite tente.

Discussion

4 réflexions sur “24juin : Les alpiers -> Mijavols

  1. ah le but, le but !!!!

    Publié par fanfan des batignolles | 28/06/2011, 10:44
  2. purée le paysage me rappelle mes années de colonie de vacances à chateauneuf de Randon, dans la lozère profonde !!!

    Publié par fanfan des batignolles | 28/06/2011, 10:54

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :