//
vous lisez...
étapes du chemin

Le virus vénitien de D***

Tout d’abord, je ne me suis pas méfié. Flavien, en se promenant avec moi, s’arrête de temps en temps pour ramasser quelque chose… Rien d’alarmant.
Il ramasse des épingles à cheveux tombées par terre. Surprenant ! Je le laisse faire, une fois, deux fois… Puis je lui demande des éclaircissements…. Pourquoi ramasser ces épingles…
C’est le virus vénitien de D*** (Roberta Casanova du blog ahbonvraiment.com) qu’il y contracté….
Melle D*** est une de ses amies qui habite Venise depuis longtemps. Elle a le chic pour détecter ces épingles tombées et les ramasser. Un jour, elle en a trouvé 49 en une seule journée. C’est son record. C’est aussi son virus…
Surprenant. Nous continuons à marcher. Je commence à regarder par terre. Je commence à être à l’affût de ces petits bouts de fer… J’en trouve une. Flavien quatre. J’en trouve une deuxième…
Quoi de plus normal que de regarder les pavés à Venise dans cette ville où il y a si peu de palais à admirer…
Bref, je me sens contaminé.
Le 1 septembre, j’en ai trouvé 5 à Chioggia….

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :