//
vous lisez...
étapes culturelles

Trieste – changement de décor – 15 et 16 Septembre

Venise marque la fin de ma marche à pied. Cependant, j’avais envie de continuer à visiter la région. Je me suis donc déplacé en train jusqu’à Trieste.

Depuis le début de la préparation de ce voyage, j’ai envie de découvrir Trieste, juste à la frontière de l’Italie. Cette ville a rejoint très tardivement l’Italie. Ce fut en 1921. Il y flotte donc une sensation d’une autre Italie, d’un autre pays.

En 1719,L’empereur Charles VI décrète un édit de la liberté de navigation et ouvre ainsi les portes au commerce en donnant à la ville le privilège de Port Franc, seul débouché maritime de l’Empire autrichien. c’est le début d’une grande prospérité. Occupée par les Français en 1797, 1805 et 1809, elle est intégrée aux Provinces illyriennes (1809–1814), puis redevient autrichienne et connaît une période de grande prospérité, particulièrement après la construction de la ligne de chemin de fer Vienne-Trieste (terminée en 1857). À la fin du XIXe siècle, c’est une grande cité cosmopolite qui héberge des artistes comme James Joyce, et Italo Svevo. Ses habitants italiens sont pourtant mécontents de se trouver sous domination autrichienne et aspirent à rejoindre l’Italie — c’est ce qu’on appelle l’irrédentisme.

Mon séjour me permet d’apprendre un peu ce qu’il s’est passé dans cette ville et de constater qu’elle a été développée sur des plans d’urbanisme moderne et très structuré. C’est presque choquant après 7 semaines en Italie.

Façade impeccable, ravalement nickel, gros blocs d'immeubles

palais néoclassique

La première chose qui me frappe est  la vie qui existe dans cette ville. Il y a des gens aux terrasses des cafés, dans les restaurants. J’entends de la musiques dans la rue, les habitants sont visibles et vivants…. C’est très contrastant après Venise qui est une ville endormie, presque morte…. Les façades sont si propres, les immeubles si bien conservés que Venise parait être un marécage qui s’effondre….

Ces façades envoient une impression de richesse pour cette ville ultra propre et ordonnée.

Cependant cette ville a des racines anciennes et bien sûr des vestiges romains, tels que cet amphithéâtre :

Reste de l’amphithéâtre romain

Et cette basilique :

La basilique civile

Les restes de la présence romaine sont visibles avec le Théâtre Romain qui pouvait accueillir 6000 spectateurs et l’Arc de Ricardo datant tous deux du Ier siècle av. J.‑C., le Forum Romain avec vestiges d’une basilique civile, ainsi que les restes de deux aqueducs romains dont le plus long faisait 17 kilomètres de long, ainsi qu’un Lapidarium. L’arc de Ricardo est une des anciennes portes de la ville. Je suis tombé dessus par hasard, le soir une fois la nuit tombée et il m’a impressionné par sa blancheur et son très bon état de conservation. Et deci-dela, des fouilles ont mis à jour des vestiges des murailles d’enceinte.

J’ai aussi bien aimé cette statut :

une sculpture d'un très grand réalisme.

Ici aussi il y a le Spritz. et ce qui est génial ce sont les « tapas » distribué avec. L’apéritif devient presque un repas à lui tout seul….

Je suis allé à un concert Verdi. C’est la rentrée de l’orchestre. Je dois dire que je n’ai pas été emballé par leur prestation, je les ai trouvé un peu mièvres et trop endormis. par contre, j’ai apprécié de voir toutes les élégantes de la ville se donner rendez-vous et montrer leurs belles tenues de soir.

Bref, une ville sympa à découvrir et où passer deux jours est reposant.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :